lundi 29 décembre 2008

des livres

Mon excellent camarade, Dominik Vallet, grand blogueur devant l’éternel, fanéditeur de renom et grand amateur de petits formats vient de me passer une patate chaude. J’eusse de loin préféré un rencart avec Eva Mendes comme cadeau de Noel mais bon les choses étant ce quelles sont et non pas ce qu’on aurait souhaité qu’elles fussent, voilà donc mes bouquins.
Quel est le dernier livre que vous avez acheté et terminé ?

J’achète énormément de livres, quelqu’uns en librairie et pas mal en lot, dans des vide-greniers . Disons que celui qui rentre le mieux dans cette catégorie, c’est le « Canard mexicain siffleur » de James Crumley. Un polar comme je les aime à 1000 lieues des « Who’s dunnit » qui, généralement, me tombent des mains. Comme souvent avec Crumley et pas mal d’auteurs américains, ce qui est important, c’est pas tant l’histoire que la petite musique qui s’en dégage. Ouais, comme avec Le Clezio. Sauf que là, c’est pas du Vivaldi. Mais, plutôt du AC/DC !
Quel est le livre que vous êtes en train de lire ? Qu’en pensez vous pour l’instant ? Quelle est la phrase qui se trouve à la ligne 13 de la page 42 ?
« Carbone modifié » de Richard Morgan, paru aux éditions Bragelone. Ce que j’en pense : que du bien ! Un bon polar cyber-punk, bien pêchu, un héros tendance psychopathe gentil, bien dans la veine de Dick et surtout du Effinger de « Privé de désert».
« Le masque était tombé de nouveau sur son visage. Il était temps de continuer ».
Bref, une SF pas simplement faite d’effets spéciaux ou de rencontres avec des BEM

Choisissez un de vos livres favoris, quel est-il ? Pourquoi fait-il partie de vos favoris ? Quelle est la dernière phrase qui se trouve à la page 65 ?
Question difficile s’il en est. Dès que sa bibliothèque dépasse les 3 bouquins (avec le bottin), on se trouve confronté à ce genre de choix qui comme tous les choix est réducteur et conduit sur la voie de la dissidence cognitive qui entraîne plein de maladies en –ose qui font bobo à la tête.
D’habitude, je dis « La conjuration des imbéciles » de John Kennedy Toole. Je raffole toujours autant des mésaventures de cet inadapté d’Ignatius J. Reilly et de sa casquette dans l’American Way of Life. Mais, là, plus récemment je suis tombé sur un truc pas mal, un poil plus dans l’air du temps, « L’encombrant Mister Kitchen » de Charles Higson, un chef d’œuvre de mauvais goût et d’humour noir. Le problème, c’est que je l’ai prêté et donc, pour la phrase de la page 65, ça va être coton comme on dit en Louisiane. Donc, en troisième choix, j’avais pensé à un polar barge où l’auteur mêle la révolution à la mécanique quantique : « Comix Bandidos » de A.C. Weisbecker, mais bon, il est enterré rangé quelque part dans la bibliothèque. Alors, je vais me rabattre sur « Impossible ici » de Sinclair Lewis, le papa de « Babbit », prix nobel de littérature en 1930 , un ouvrage difficilement trouvable qui raconte l’instauration en douceur d’une dictature au pays des « braves et des libres », les USA. «
« Des paysans de la grande ville. Des braves gens, laborieux, soutenant leurs « vieux », ardents à trouver un remède aux maux du temps ».

Quel est le dernier livre que vous avez lu et pas vraiment aimé ? Pourquoi ?
« Comedia » de Thierry Jonquet. J’aime pourtant bien ce qu’il fait d’habitude. Mais, là, j’ai eu du mal à m’intéresser à cette histoire de règlements de compte entre espions vieillissants.
Les 5 blogueurs à qui je passe le flambeau
Deux auteurs de bd, Achdé, le beau-papa de Lucky Luke et ensuite Olivier Bauza dont le premier album, « Superpépette », sort en Janvier.
Ensuite, un dessinateur rencontré à Eauze, un beau pays où l’Armagnac semble couler dans les ruisseaux, Faboune.
Puis, Christian Olivier qui tient un blog citoyen sur la ville de Cannes.
Et enfin David Lisnard, qui, entre autres casquettes, est le 1° adjoint de cette bonne ville … Si nous ne partageons pas les mêmes options politiques, nous avons eu nos habitudes dans le même comicshop de New York !
Keep reading, folks !!!!!!!!!!!

4 commentaires:

Dominik a dit…

Excellent, sauf que VALLET a deux L (comme les anges ! ;o) )

a+

stan prozak a dit…

Correctionné :)

Achdé a dit…

ça pour un cadeau empoisonné, c'est un cadeau empoisonné! Bon je te vois ça pour l'année prochaine !!

Achdé a dit…

Bon, je passe par les commentaires pour te donner mes réponses concernant les bouquins…
Tu te débrouilleras pour l'iconographie !

1 Quel est le dernier livre que vous ayez acheté et terminé ?
Hara Kiri - Les belles images (ça se lit vite !). Nostalgie quand tu nous tiens. On rigolera plus jamais comme ça…

2 Quel est le livre que vous êtes en train de lire ?
"Symbolic Machine Code" de Ashley Wood chez IDW Publishing

3 Qu'en pensez vous pour l'instant ?
Un livre magique, mi BD, mi livre illustré, peinture, trait, lavis, un bouquin formidable qui me permet en plus de de réviser mon anglais.

4 Phrase ligne 13page 42 ?
c'est une bulle: "Probably a bender, right, I dunno, don't give a shit…"

5 Choisissez une de vos livre favoris.
Il y en a tellement, de Stevenson à Monot en passant par Rostand…
Bon, allons-y pour "L'esprit d'aventure, N.C Wyeth" par Michel le Bris aux éditions Hoëbeke puisque c'est le dernier que j'ai dévoré.

6 Pourquoi ?
D'abord pour l'iconographie de ce grand illustrateur trop méconnu. Ensuite parce que je m'y retrouve, presqu'un miroir. Une merveilleuse biographie qui se lit comme un roman tout en étant profond dans 'analyse du besoin et de la raison de la création chez un artiste. Wyeth est un illustrateur majeur pour tous ceux qui aime les belles images, jetez vous dessus…

6 Dernnière phrase qui se trouve à la page 65
"Qui, quel évènement le délivrerait enfin de ses tourments?"

7 Quel est le dernier livre que vous ayez lu et pas vraiment aimé?
Le dernier Mo Hayder, "Rituel".

8 Pourquoi ?

Autant j'avais adoré Tokyo, autant celui-ci m'a ennuyé. C'est lent, trés lent, trés trés lent! Les personnages sont vides et déprimants, bref un thriller où je me suis endormi. Rien à voir avec la lenteur magistralement hypnotique d'un Mankel !

Voilà mon Stan ! Je t'embrasse