jeudi 29 juillet 2010

Fantax

Fantax. Un nom qui ne dira pas grand-chose aux amateurs de bd modernes ou même aux quinquas, amoureux des dos ronds Dupuis ou des toilés Lombard.
Fantax, un nom qui plonge tout droit dans le passé honteux de la bd, quand elle n’avait droit de cité que dans les halls de gare et dans les cours de récré, quand l’Intelligentsia lui tombait dessus à bras raccourcis.


En 1946, paraît aux Editions Pierre Mouchot, un fascicule qui va faire figure d’ovni dans la jungle des publications pour la jeunesse, Fantax.Ce titre est écrit par J. K. Melwyn-Nash, un des pseudos de Marcel Navarro, le fondateur futur avec d’autres de « Mon Journal » et des éditions Lug et dessiné par Chott qui n’est autre que Pierre Mouchot.
Fantax, Lord Horace Neighbour, est un justicier. La nuit, il revêt son costume rouge et noir et s’en va redresser les torts. Le problème, ce sont les méthodes qu’il emploie pour parvenir à ses fins. Justicier ambivalent, acrobate oscillant sur le fil ténu qui sépare le bien et le mal, violent à la limite du sadique, il n’hésite ni à faire couler le sang ni même à torturer ses adversaires afin de leur « faire cracher le morceau ». Il est plus proche d’un Fantomas ou d’un Shadow que d’un gentil boy-scout comme Superman ou d’un Batman pré Dark Knight. Autant dire tout de suite que la censure française et la loi du 1er° juillet 1949 prirent très mal la chose et livrèrent un combat acharné contre Mouchot et ses publications : Fantax n’eut que 32 numéros. Et tout le long de sa carrère professionnelle, il dut se débattre avec cette commission de censure

Aujourd’hui, son petit-fils redonne une jeunesse à l’œuvre de son grand-père : il publie, dans un chouette album cartonné et toilé, les 8 premiers épisodes du Gentleman Fantôme. L’occasion de pénétrer dans un « Temposcaphe » et de redécouvrir le plaisir d’une bd certes surannée mais qui possède le charme d’un film noir des années 50 ou des premiers westerns quand les héros s’appelaient Glenn Ford ou Alan Ladd

Pour plus de renseignements ou pour commander
Tanguy Mouchot, 61 vallon Barla, 06 200 Nice

1 commentaire:

Tanguy a dit…

Merci pour ce bel article. Tous les retours sont excellents. La suite devrait sortir pour Angoulême 2011.
A bientôt.

Tanguy